Cancer de la peau : cette découverte pourrait ouvrir la voie à un nouveau traitement contre le mélanome

De nouveaux traitements contre le mélanome pourraient-ils voir le jour ? S’il ne représente que 10% des cancers cutanés, le mélanome est à l’origine de la grande majorité des décès par cancer de la peau. Des chercheurs de l’Institut Sanford Burnham Prebys en Californie ont découvert que l’inhibition d’une enzyme métabolique pouvait tuer les cellules de mélanome et arrêter la croissance tumorale. Un résultat publié ce 1er septembre 2022 dans la revue Nature Cell Biology qui pourrait conduire à une nouvelle classe de médicaments contre cette forme agressive de cancer.

"Nous avons découvert que le mélanome est dépendant d’une enzyme appelée GCDH (Glutaryl-CoA Dehydrogenase. Si nous inhibons l’enzyme, cela entraîne des changements dans une protéine clé, appelée NRF2, qui acquiert sa capacité à supprimer le cancer", a indiqué Ze’ev Ronai, auteur de l’étude et cancérologue à l’Institut Sanford, dans un communiqué.

Pour réduire les cellules cancéreuses, les chercheurs ont tenté de les affamer. Une approche qui s’est finalement avérée infructueuse : privées de nourriture, elles parviennent toujours à trouver d’autres sources. "Les cellules de mélanome "mangent" de la lysine et du tryptophane pour produire de l’énergie", ajoute le Pr Sachin Verma, co-auteur de l’étude.

Supprimer l’enzyme GCDH pour supprimer la tumeur

Et les chercheurs ont découvert que le GCDH jouait un rôle "significatif" dans leur métabolisme. C’est-à-dire (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Antidouleur: sur la piste d'un médicament sans effets secondaires
Cas contact Covid septembre 2022 : isolement, protocole, que faire ?
Pourquoi est-il bénéfique d'éteindre son téléphone une heure par jour ?
Médecine : 6 bonnes nouvelles attendues d'ici 10 ans
CHIFFRES COVID FRANCE. Ce lundi 5 septembre 2022 : cas, les infos du jour en direct