Cancer de la peau : accro aux cabines de bronzage, elle découvre un trou sur son cuir chevelu

La Britannique a découvert qu'elle souffrait d'un cancer de la peau (Getty Images) (Getty Images)

Une Britannique a découvert qu'elle était atteinte d'un cancer de la peau après avoir repéré une tâche sur son cuir chevelu.

Selon Santé Publique France, environ 80 000 cancers de la peau sont diagnostiqués chaque année en France. Au Royaume-Uni, Nickie Murtagh, 37 ans a toujours été accro au bronzage. Dès l'âge de 20 ans, elle a commencé à fréquenter assidument les cabines de bronzage quand une de ses amies à acheter un établissement dédié.

Pendant plusieurs années, cette mère de trois enfants a même réalisé jusqu'à deux séances de bronzage par semaine. Mais, tout bascule en 2016 quand elle découvre une tâche sur son cuir chevelu. "J'ai rendu visite à un médecin généraliste deux fois et on m'a dit à chaque fois que c'était un problème esthétique et que ce n'était qu'un kyste", expliqué Nickie Murtagh citée par le Mirror.

Même si au fil des années la masse grossie, le médecin généraliste se veut rassurant et évoque seulement un souci cosmétique : "Le médecin a dit qu'elle me référerait en raison de la taille, mais qu'elle ne s'attendait pas à un rendez-vous car elle pensait que tout allait bien. Quand j'ai eu un rendez-vous, j'ai été choquée".

Une greffe de peau

Finalement, après une biopsie réalisée en urgence, elle apprend en 2018 qu'elle est atteinte d'un cancer de la peau. La masse est enlevée et la jeune femme subie ensuite une greffe de peau: "J'étais éveillée pendant tout le processus et c'était la pire chose que j'ai jamais vécue de ma vie".

Maintenant que le pire est derrière elle, la mère de famille réalise des contrôles réguliers de sa peau et de ses grains de beauté. "Il me reste d'énormes cicatrices et une peau affreuse sur le visage à cause des dommages causés par le soleil, en particulier le mélasma". Elle a également suivi un traitement pour tenter de réparer les dommages causés à son visage. Le retour du soleil fait réapparaître les dégâts. Avant de conclure : "Je suis toujours inquiet d'un retour car le cancer de la peau est généralement récurrent. La peur est réelle et elle ne disparaît jamais".

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Le cancer de la peau est de plus en plus fréquent, et il est très difficile de soigner ce cancer qui est dramatique"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles