Cancer : une nouvelle découverte pourrait révolutionner le traitement de la maladie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Red cancer cells background (Jezperklauzen via Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Des chercheurs sont parvenus à transformer des cellules cancéreuses en cellules inoffensives pour la première fois.

En France, les cancers représentent la première cause de décès chez l’homme (89 600 en 2018) et la deuxième chez la femme (67 800décès). Environ 382 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. Face à ce fléau, les chercheurs planchent sur de nouveaux traitements capables d’éradiquer la maladie. Des scientifiques espagnols et israéliens ont peut-être trouvé la solution en parvenant à transformer des cellules cancéreuses (leucémie) en cellules inoffensives.

Le cancer se caractérise par la transformation de cellules qui prolifèrent de façon excessive. Peu à peu, les cellules déréglées forment une tumeur maligne et envahissent les tissus voisins. Elles migrent par les vaisseaux sanguins et lymphatiques pour former de nouvelles tumeurs. Ce sont les métastases.

Pour contrer ce phénomène, les scientifiques sont parvenus à modifier le matériel génétique de cellules atteintes de leucémie sur un modèle in vitro et à changer sa nature génétique. Les techniques épigénétiques ont ainsi permis de rendre "silencieux" certains gênes.

La prochaine étape pour les chercheurs est de tester leur nouvelle approche sur des patients. Leur découverte pourrait ouvrir la voie au développement d’un nouveau médicament, capable de soigner des milliers de patients, et en particulier ceux atteints de leucémie.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "C’est le premier cancer, tous sexes confondus, alors il faut y penser"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles