Cancer de l’enfant : un appel aux dons lancé

France 2

En direct sur le plateau du 20H de France 2, le papa du jeune Noé, Frédéric Lemos, témoigne de son combat. "J’ai décidé de poursuivre le combat pour les autres, pour la mémoire de Noé, on lui doit bien ça. Et parce que j’ai été confronté au double constat. Ces

cancers des enfants, et notamment les plus mauvais, ceux du cerveau… leur sort est scellé. On a été totalement insupporté par le fait qu’on nous a dit que notre fils allait vivre de 3 à 9 mois maximum. C’est la même chose depuis 35 ans", regrette-t-il.

Les laboratoires demandent un environnement sécurisé

Et Frédéric Lemos d’ajouter : "je ne pense pas que l’on puisse jeter la pierre aux laboratoires. Faire un essai sur un enfant, il faut qu’il y ait trois entités consentantes : la famille, le personnel médical et le laboratoire qui donne la molécule. Les laboratoires demandent d’avoir un environnement sécurisé pour pas qu’un essai qui se passerait mal emporte tout développement de leur médicament." Pour aider à guérir le cancer de l’enfant, il est possible d’effectuer un don par sms au 92 250, "enfant", ou en ligne sur le site www.gustaveroussy.fr.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Santé : la course contre la montre engagée pour améliorer la lutte contre le cancer de l'enfant
Grippe : faut-il rendre obligatoire le vaccin de la grippe pour les soignants ?
Etats-Unis : Trump annule l'obligation de remboursement des moyens de contraception par les employeurs
Vaccin contre la grippe dans les pharmacies : une mesure qui fait polémique
QUIZ. Cinq questions d’enfants pour comprendre le glyphosate et les pesticides

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages