Cancer : l’huile de palme favoriserait les métastases

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Selon une nouvelle étude, la consommation d’huile de palme semble favoriser le développement des métastases.

Voilà une nouvelle (très) bonne raison de se méfier de l’huile de palme. Largement pointé du doigt pour ses effets secondaires, une nouvelle étude vient accabler l’huile de palme. En Espagne, des chercheurs de l’IRB de Barcelone ont constaté que la consommation d'acide palmitique alimentaire favorisait les métastases chez les patients atteints d’un cancer.

Selon cette étude, les cellules tumorales exposées à l’huile de palme affichent un profil plus agressif. Ce phénomène semble traduire une forme de mémoire au cœur des cellules. En effet, une alimentation riche en acide palmitique rend les cellules tumorales plus agressives, leur conférant ainsi une plus grande capacité de métastaser. Pour parvenir à cette conclusion, des cellules de tumeurs buccales et de mélanomes ont été exposées à un régime riche en acide palmitique.

VIDÉO - Dr Recchia : "Si vous avez des ongles de la main en ampoules, incurvés, convexes, attention c’est souvent le signe d’une insuffisance respiratoire grave, voire d’un cancer du poumon"

Huile d'olive, huile de palme et graines de lin

Au cours de cette étude, les auteurs sont parvenus à identifier des marqueurs "mémoire" déposés dans les cellules tumorales après le passage de l’acide palmitique. "En 2017, nous avons publié une étude indiquant que l'acide palmitique est en corrélation avec un risque accru de métastases, mais nous ne connaissons pas le mécanisme responsable de cela. Dans cette étude, nous détaillons le processus et révélons l'implication d'un facteur mémoire de capacité métastatique et nous indiquons une approche thérapeutique pour l'inverser. C'est prometteur", déclare le Dr Aznar-Benitah.

D’après les chercheurs, une alimentation riche en huile de palme serait nocive même si elle intervient à un stade très précoce de la tumeur. À l’inverse, cet impact sur la tumeur n'a pas été constaté lors de la consommation d'acide oléique (présent dans l'huile d'olive) ou d'acide linoléique (dans les graines de lin). "Cette découverte ouvre la voie à la recherche et au développement de thérapies qui bloquent spécifiquement les métastases cancéreuses, un processus qui est presque toujours la cause de la mort par cancer", conclut le Dr Gloria Pascual, chercheuse associée au laboratoire Cellules souches et cancer du IRB Barcelona. Ces conclusions ont été publiées dans la revue Nature.

VIDÉO - Japon: des vers de terre pour dépister des cancers

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles