Cancer du foie : les facteurs de risque sont en train de changer

![CDATA[Shutterstock / Shidlovski]]

Les tendances mondiales en matière d'incidence du cancer du foie sont en train de changer, alertent les experts. Grâce aux progrès de la vaccination contre les hépatites B et C, le nombre de personnes touchées par l'une de ses maladies (et risquant un cancer du foie) ont nettement diminué dans le monde. Mais dans le même temps, la consommation d'alcool et la stéatohépatite non alcoolique (NASH) également appelée maladie du foie-gras, ont augmenté, créant de nouveaux risques de cancer du foie pour la population mondiale.

"Des mesures urgentes sont nécessaires au niveau mondial pour lutter contre les facteurs de risque métaboliques sous-jacents et ralentir le fardeau croissant du cancer du foie associé à la NASH" soulignent les chercheurs de l'Université de San Diego, en Californie, qui viennent de publier une étude sur le sujet dans la revue Cell metabolism.

NASH : la cause de décès par cancer qui augmente le plus dans le monde

"La maladie du foie gras est devenue la cause de décès par cancer du foie qui augmente le plus rapidement dans le monde, en particulier dans les Amériques, en raison de l'augmentation rapide du taux d'obésité" insistent les scientifiques. Ainsi, la prévalence de l'obésité aux États-Unis qui était de 30,5% en 2000 aux Etats-Unis est passée à 42,4 % en 2017, selon les chiffres des Centers for Disease Control. Et en matière d'obésité, l'Asie et l'Europe suivent le même chemin : en France, par exemple, 1 personne sur 2 est (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Cancer : pourquoi les malades en phase terminale meurent davantage le week-end ?
Un œuf par jour éloigne les maladies cardiovasculaires
Bubble tea : pourquoi il faut se méfier de cette boisson à la mode
Cohérence Cardiaque : 5 exercices, les bienfaits, la méthode
Covid-19 : les bébés exposés au virus avant leur naissance peuvent présenter des changements neurodéveloppementaux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles