Cancer du sein : un nouveau traitement pourrait soigner la moitié des femmes concernées

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Breast cancer surgery scars by partial mastectomy. With effect filter. (Pradit_Ph via Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Une nouvelle étude présentée lors du Congrès du cancer dimanche montre qu’un traitement pourrait aider à soigner la moitié des femmes touchées par un cancer du sein.

C’est une avancée majeure dans la lutte contre le cancer du sein. En France, près de 60 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année, ce qui fait du cancer du sein le cancer le plus fréquent chez la femme. Environ la moitié des cas pourrait être pris en charge grâce à une thérapie ciblée anti-HER2, si l’on en croit les résultats d’une étude présentée dimanche 5 juin au Congrès du cancer de Chicago, aux États-Unis, et publiée dans la revue New England Journal of Medicine.

"Un bond en avant"

Jusqu’ici, le traitement en question était réservé aux patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique dont la tumeur présentait une très forte quantité de protéines HER2. Statistiquement, cela représente moins de 3000 patientes en France. Mais il semblerait que ce traitement soit également efficace sur les autres femmes, avec moins de protéines HER2. "Les résultats sont significatifs. Ces patientes vivaient six mois de plus en moyenne. Ça peut paraître peu, mais ça a vraiment fait un bond en avant qu'on n'avait pas vu depuis plus de quinze ans dans ce sous-type de maladies", assure le professeur William Jacot, de l'Institut du Cancer de Montpellier (ICM).

Dans un premier temps, plus de 5000 femmes supplémentaires pourraient être traitées grâce à cette thérapie avant de peut-être s’étendre davantage. "L'étape suivante va être d'essayer de le faire à des stades de plus en plus précoces", espère le Pr Jacot. L’enjeu est désormais d’augmenter les taux de guérison. Plus de 12 000 décès sont attribués à ce cancer chaque année.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Le cancer du sein chez la femme, c’est 12 000 décès par an en France"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles