Le cancer du côlon touche aussi les jeunes adultes, voici les 4 signes à connaître

Man suffers painful abdomen injury and holds painful area with hands, Gastritis, Stomach pain, Reflux acids.

Les médecins sont de plus en plus préoccupés par un mystérieux pic de cas de cancer du côlon chez les moins de 50 ans. Voici les signes à connaître pour un diagnostic précoce.

Les séniors ne sont pas les seuls concernés par le cancer du côlon. Comme eux, les jeunes adultes ne sont pas dénués de risques et peuvent eux aussi le développer. Alors pour éviter d’être diagnostiqué tardivement, il est essentiel de connaître les signes avant-coureurs de cette maladie.

Pour parvenir à les recenser, les scientifiques, dont les propos ont été relayés par le Daily mail, ont examiné les symptômes de plus de 5 000 personnes atteintes d'un cancer du côlon précoce, une maladie qui les a frappés avant leur 50e anniversaire. Et en passant au crible leurs données, ils ont mis en lumière quatre "drapeaux rouges" qu’il faut absolument surveiller de près : des douleurs abdominales, des saignements rectaux, une diarrhée persistante et une anémie ferriprive. Concrètement, ces symptômes sont apparus jusqu’à deux ans avant leur diagnostic.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Le cancer du côlon est le plus répandu, tous sexes confondus. Il est pourtant simple de l'éviter"

Un dépistage systématique nécessaire

"Nous voulons que les jeunes adultes soient conscients de ces signes et symptômes potentiellement très révélateurs et agissent en conséquence", a déclaré le Dr Yin Cao, chirurgien de l'Université de Washington à St Louis. Comme il l’a rappelé, plus de 90% des patients survivent s'ils sont diagnostiqués à un stade précoce mais ce chiffre tombe à seulement 13% si le cancer n'est détecté qu'une fois qu'il s'est propagé à d'autres organes, d’où l’importance d’un diagnostic précoce. Pour lui, il serait nécessaire d’instaurer un dépistage systématique du cancer colorectal pour les moins de 50 ans.

Pour rappel, le cancer du côlon survient lorsque les cellules commencent à se diviser de manière incontrôlable dans le côlon et une partie du gros intestin, entraînant la formation de croissances ou de tumeurs. Si elles ne sont pas diagnostiquées et traitées rapidement, ces cellules peuvent se déplacer vers d'autres parties du corps, provoquant la propagation du cancer.

Troisième cancer le plus fréquent tous sexes confondus, il touche environ 42 000 personnes chaque année en France. Et si les personnes âgées sont les plus concernés, de nombreux cas de patients plus jeunes ont été recensés. À noter que la mort de l'acteur Chadwick Boseman d'un cancer du côlon en 2020 à l'âge de 43 ans, qui a joué le célèbre rôle de la Black Panther dans le film à succès Marvel, a attiré l'attention sur cette tendance.

VIDÉO - Guillaume Coudray : "Il faut dire clairement aux consommateurs qu'il y a des produits qui sont promoteurs du cancer colorectal. C'est le cas des charcuteries nitrées"