Cancer du col de l’utérus : un nouveau test de dépistage

La rédaction d'Allodocteurs.fr

Dans un article publié le 12 août 2019 dans la revue The Journal of Molecular Diagnostics, des chercheurs de l’Institut Pasteur ont présenté un test – baptisé HPV RNA-Seq – pour pour dépister le cancer du col de l’utérus.

Actuellement, ce cancer - qui entraîne plus de 1 000 décès par an - est mal dépisté. Selon la Haute Autorité de Santé, le taux de dépistage est seulement de 60%.

Deux méthodes de dépistage

Actuellement, il existe deux méthodes pour dépister le cancer du col de l’utérus.

  • l'examen cytologique

Il s'agit d'un frottis, une analyse morphologique des cellules du col de l’utérus pour détecter précocement la présence de cellules anormales qui pourraient évoluer en lésions cancéreuses. « L’interprétation de cet examen est subjective et variable selon les observateurs » précise la HAS. « On passe avec cette méthode à côté d’un certain nombre de cas de pré-cancers et de cancers » confirme Marc Eloit, chercheur de l’unité biologie des infections de l’Institut Pasteur à Paris. cette méthode est recommandée par la HAS sous la forme de deux examens cytologiques à un an d’intervalle pour les les femmes âgées entre 25 et 30 ans.

  • le test viral HPV (papillomavirus humains)

Ce test viral HPV permet de détecter la présence de papillomavirus oncogènes. Les papillomavirus humains sont des virus sexuellement transmissibles. Dans la majorité des cas, ces infections liées aux HPV passent inaperçues et disparaissent (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi