"Ce que les cancéreux doivent savoir" : Bernard Tapie parle de sa maladie, des traitements, de l'éthique médicale en France et conseille de faire de l’exercice

France 2
·1 min de lecture

Les métastases avaient disparu et elles sont revenues. Où en est aujourd'hui Bernard Tapie ? "J’en suis qu’on attend, on cherche… Les traitements qui étaient efficaces ont fait leurs preuves. J’avais perdu 75% de mes tumeurs et, en deux mois, elles avaient doublé avec des métastases", confie-t-il sur le plateau de "20h30 le dimanche" (replay) à Laurent Delahousse qui l’interroge sur son état de santé, trois ans après la révélation du cancer de l'homme d'affaires, ancien ministre de la Ville du président François Mitterrand, ex-député des Bouches-du-Rhône, ancien député européen, comédien...

"Ce que les cancéreux doivent savoir, c’est qu’il y a un nombre incroyable de petits laboratoires qui travaillent sur les nouvelles molécules, dit-il. Et en huit jours de temps, ils peuvent trouver. On vous fait un prélèvement, à tout le monde, pas qu’à Tapie, et on regarde la composition de votre cancer. En fait, on s’aperçoit qu’il n’y a pas trois types de cancer, il y a soixante millions de cancers. En analysant les tumeurs, on découvre exactement comment est composée cette tumeur. Et immédiatement, on regarde dans le monde quel est l’examen qui permettrait d’anéantir les tumeurs. Mais on ne l’a pas trouvé pour l’instant…"

"C’est un combat intérieur"

En France, riches ou pauvres, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi