Le Canard enchaîné visé par une plainte pour soupçons d'emploi fictif

© M.ASTAR/SIPA

Voilà une affaire qui pourrait écorner l’image du journal satirique Le Canard enchaîné. D’après une information de France Inter , un journaliste du Canard a dénoncé un emploi fictif au sein de la rédaction. Il s’agirait de la compagne d’un dessinateur qui aurait été rémunérée sans pourtant y avoir travaillé. Le journaliste de la rédaction, Christophe Nobili, a déposé plainte contre X le 10 mai dernier. Il n’est autre que l’auteur de l’enquête sur le Penelope Gate , l’affaire des emplois fictifs au cœur du couple Fillon . D’après nos confrères, il a découvert par hasard la présence de cette femme dont il n’avait jamais eu vent auparavant.

Il a surtout déclaré avoir mis la main sur une carte de presse domiciliée au siège du journal, alors que la rédaction n’emploie qu’une vingtaine de journalistes permanents. Cette femme serait la compagne du dessinateur André Escaro, âgé de 94 ans, un membre historique du journal selon franceinfo et membre du conseil d’administration jusqu’à juin dernier. Il avait été remplacé lors de l’assemblée générale du 22 juin par les deux journalistes Odile Benyahia Kouider et Hervé Liffran, soit un mois après le dépôt de plainte contre X.

Trois millions d’euros de préjudice ?

D’après France Inter, Christophe Nobili aurait longuement hésité avant de déposer plainte et sortir l’affaire, notamment pour la réputation de son journal, cela aurait même été un « dilemme terrible » pour lui selon ses avocats. Mais le journaliste se serait résolu à prendre cette...


Lire la suite sur LeJDD