«Le Canard enchaîné» : ce que l’on sait des soupçons d’emploi fictif

© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Un journaliste du journal satirique Le Canard enchaînédéposé plainte contre X pour abus de biens sociaux le 10 mai dernier. Christophe Nobili, à l’origine des révélations pendant la campagne présidentielle 2017 sur les soupçons d’emploi fictif concernant Penelope Fillon auprès de son mari François Fillon , soupçonne un ancien dessinateur d'avoir fourni un emploi fictif à sa compagne. Le Monde évoque trois millions d’euros de salaire qui auraient été indûment versés sur une vingtaine d'années.

Christophe Nobili a fait cette découverte "par hasard"

Christophe Nobili, au Canard enchaîné depuis une quinzaine d’années, a découvert au sein des effectifs du titre hebdomadaire (une vingtaine de journalistes permanents) une salariée qu’il ne connaissait pas et dont la carte de presse était affiliée au journal. Une découverte faite "par hasard", selon France Inter. La salariée en question se trouve être la compagne du dessinateur André Escaro, 94 ans, signature historique du journal depuis 1959 et membre du conseil d’administration de celui-ci jusqu’au 22 juin dernier.

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

"Ce n'est pas une plainte contre le journal"

Il a été remplacé à ce poste par d’autres journalistes, un peu plus d’un mois après la plainte. "Ce n’est pas une plainte contre le journal. Christophe Nobili agit en parfaite cohérence avec ce qu’a toujours été Le Canard enchaîné, contre un système mis en...


Lire la suite sur Europe1