Porte-conteneurs échoué au milieu du canal de Suez: le propriétaire japonais se veut optimiste

·3 min de lecture

Le trafic maritime est suspendu pour le troisième jour consécutif dans le canal de Suez suite à l’échouage de l’« Ever Given », un porte-conteneurs géant, au beau milieu de la voie d’eau internationale. Une nouvelle tentative pour dégager le navire doit avoir lieu ce vendredi 26 mars. Selon le journal économique japonais « Nikkei », le propriétaire japonais du porte-conteneurs qui bloque la navigation sur le canal de Suez estime pouvoir le remettre à flot plus vite qu'anticipé jusqu'ici.

On pensait qu'il faudrait des jours, voire des semaines pour renflouer le porte-conteneur qui bloque la navigation sur le canal de Suez, écrit notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles. Le propriétaire japonais du porte-conteneur se veut un peu plus optimiste. Mais ne peut pas assurer que ses travaux aboutiront dans la nuit de samedi à dimanche.

►À lire aussi : Un porte-conteneurs géant s’échoue dans le canal de Suez bloquant tout passage

« Nous essayons de retirer les sédiments autour de l'Ever Given. Nous creusons sous la proue du navire. Nous disposons d'outils de dragage supplémentaires. Nous organisons aussi l'envoi de deux gros remorqueurs. Cinq experts d'une compagnie s'assurance collaborent avec les autorités locales », explique au journal Nikkei, Yukito Higaki, le PDG du groupe Shoei Kisen, propriétaire du porte-conteneur.

Le groupe japonais enquête toujours sur la cause de l'accident. Il serait peut-être dû à un changement rapide des conditions météorologiques. Les instruments de navigation fonctionnaient normalement.

D'après l'agence de notation financière Moody's, même si « la situation est résolue dans les 48 heures », les embouteillages de navires provoqués par l'accident dans le canal de Suez et les retards accumulés dans les chaînes d'approvisionnement prendront plusieurs jours avant un retour à la normale.

400 millions de dollars par heure

Une tentative de renflouer le porte-conteneurs a échoué vendredi 26 marrs, a annoncé dans un communiqué la Bernhard Schulte Shipmanagement (BSM). La BSM a ajouté que « deux remorqueurs supplémentaires de 220 à 240 tonnes » arriveront d'ici le 28 mars pour aider à la remise à flot du navire.

Chaque heure qui passe augmente le montant des pertes. Le blocage du trafic maritime dans le canal de Suez coûte 400 millions de dollars par heure. Et chaque jour près de 10 milliards de dollars de marchandises son bloquées. Depuis son échouement, le cargo a fait perdre plus de 29 milliards de dollars au commerce mondial. Une somme vertigineuse qui va s’alourdir tant que le porte -conteneurs ne sera pas dégagé.

Plus de 80 bateaux empruntent le canal de Suez quotidiennement, ce qui représente 12% du commerce mondial. L’arrêt momentané du trafic provoque un énorme embouteillage. Près de 300 bateaux sont en attente, jusque dans la mer Rouge ou la mer Méditerranée. Le blocage du canal fait également grimper les prix de livraison du pétrole. Actuellement trente pétroliers sont coincés, et le marché commence à prendre en compte une baisse des navires disponibles pour acheminer et livrer leurs cargaisons. A titre d’exemple, deux millions de barils de pétrole, essentiellement russes, empruntent quotidiennement ce passage en direction de l’Asie.

Cet événement souligne l’importance économique du canal de Suez, sans oublier les pertes que ce blocage engendre pour les autorités égyptiennes. Le canal lui rapporte cinq milliards de dollars par an.