Canal de Suez bloqué : pour le commerce mondial, l'impact est considérable

Un cargo est embourbé dans le canal de Suez (Égypte) depuis mardi 23 mars. Il contient 20 000 conteneurs, et mesure 400 mètres de long, l'équivalent de quatre terrains de football. Derrière lui, les bateaux en attente s'accumulent. En bloquant le canal, il bouche une artère maritime qui concentre 10% du trafic mondial. Au total, plus d'une centaine de bateaux sont déjà bloqués, l'équivalent de neuf milliards d'euros de marchandises. Risques de pénurie Les experts s'attendent à des retards de livraisons venues d'Asie dans de nombreux secteurs. "Il peut y avoir des pénuries", avertit Christian Bouchet, conférencier, géopoliticologue et directeur du Centre d'études de la mer à l'institut catholique de Paris. "J'ai eu tout à l'heure un gros importateur textile qui m'a avoué [qu'on lui a fait] part que ce retard pourrait générer, peut-être, un décalage d'un mois sur ce qu'il attendait la semaine prochaine." L'inquiétude porte également sur le pétrole. Une partie de la production, notamment du Proche-Orient, passe par le canal de Suez. Le prix du baril a déjà augmenté de 5 %. Selon plusieurs experts, le déblocage du canal pourrait prendre plusieurs jours, voire plusieurs semaines.