Canal+ mis en demeure par le CSA

Source AFP
·1 min de lecture
Les mauvaises nouvelles s'enchaînent pour Canal+ (photo d'illustration).
Les mauvaises nouvelles s'enchaînent pour Canal+ (photo d'illustration).

Les mauvaises nouvelles s'enchaînent pour Canal+. Pointée du doigt pour avoir censuré des passages avec son chroniqueur Pierre Ménès dans un documentaire sur le sexisme, la chaîne cryptée a également reçu une lourde amende pour des propos d'Éric Zemmour de la part du CSA. L'instance vient de lui adresser une mise en demeure ce jeudi 25 mars pour ne pas avoir respecté ses obligations de financement de films et d'?uvres audiovisuelles.

Dans une décision mise en ligne mercredi sur son site, le régulateur de la télévision et de la radio a constaté que le groupe n'avait pas rempli en 2018 et en 2019 ses obligations, découlant d'un décret qui l'oblige à consacrer un pourcentage minimum de ses recettes au financement de films français et européens, et autres ?uvres audiovisuelles « patrimoniales » (séries et téléfilms, documentaires, spectacles, clips musicaux).

Plusieurs millions d'euros manquants

D'après les calculs du CSA, Canal+ devait investir au moins 56,15 millions d'euros en 2018 et n'a dépensé que 50,38 millions. Pour l'exercice 2019, Canal+ a déclaré avoir investi 51,15 millions, quand son obligation s'élevait à 56,66 millions. Le régulateur a, par conséquent, mis en demeure le groupe de télévision de respecter, à l'avenir, ses obligations en matière de contribution au financement de la production. Cette mise en demeure ouvre la voie, en cas de récidive sur le même motif, à une sanction financière ou autre.

À LIRE AUSSIDocumentaire sur le sexisme censuré [...] Lire la suite