Le Canal des Deux-Mers et le porc de Bayeux

Marion Sauveur… On part en Normandie, dans l’Orne !

Je vous emmène chez le champion de France du saucisson classique. Direction Saint-Ouen-de-Sécherouvre chez Jérôme Lepoivre, de la Ferme Les cochons sont dans le pré. C’est lui qui vient de remporter le premier championnat du saucisson classique organisé par l’Amicale du Sauciflard. https://www.facebook.com/profile.php?id=100057456369221  https://www.facebook.com/lamicaledusauciflard

Deux autres saucissons ont été récompensés : celui de la Ferme du Montet, dans l’Aveyron : une saucisse sèche bœuf-oignons. Il a reçu le prix du meilleur saucisson de création. Et celui de la Maison Montalet dans le Tarn, à la truffe, a remporté le prix du public. Et c’est celui-ci que nous avons en studio.

Repartons en Normandie… Ce n’est pas un hasard si Jérôme Lepoivre a remporté ce prix de la charcuterie préférée des Français... Il élève des cochons, mais pas n’importe lesquels : des porcs de Bayeux. Une race très rare, puisqu’il n’existe en France que 189 truies. Et Jérôme Lepoivre en possède huit ! Ce sont des cochons rustiques blancs aux tâches noires et aux oreilles tombantes. Ils ne vivent qu’en extérieur : les porcs de Bayeux gambadent dans les vallons du Perche où ils grignotent l’herbe. Jérôme Lepoivre les nourrit aussi avec des céréales qu’il fait pousser comme du blé ou de l’orge.

Quand est-ce qu’ils sont prêts pour être abattus ?

Quand ils ont atteint le bon poids : entre 130 et 140 kg. En fonction du cochon, c’est entre 14 et 20 mo...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles