Ces Canadiens veulent que leur ville reste « sans alcool »

·1 min de lecture
Les restaurateurs de Raymond, au Canada, ne peuvent pas servir d’alcool à leurs clients. (illustration)

La majorité des habitants de cette bourgade d’Alberta a voté pour conserver l’interdiction de servir de l’alcool dans les restaurants, rapporte CBC News.

La petite ville de Raymond, dans la province d'Alberta, tient à ses traditions. Voilà 120 ans que l'alcool est banni des bars de cette bourgade canadienne d'environ 4 100 âmes. Durant sept semaines, les autorités locales ont sollicité l'avis des habitants sur une éventuelle révision du règlement. L'une des dernières communautés « sèches » du Canada pourra-t-elle réinstaurer la pinte de bière et le whisky au restaurant ? Comme le rapporte CBC News, mercredi 20 avril, les principaux concernés s'y sont refusés (à une courte majorité).

Sur les 885 personnes ayant répondu au sondage, 52 % se sont prononcées en faveur d'un statu quo. Le conseil municipal s'est rangé du côté de la majorité, en rejetant à son tour la fameuse motion, à six votes sur sept. Pour autant, les habitants de Raymond se sont montrés plutôt divisés sur cette interdiction, instaurée au XXe siècle. Parmi les votants, 19 % étaient en faveur d'une distribution de licences aux patrons de bars et restaurants, et 27 % disposés à mettre un terme à la prohibition complète de l'alcool. « Il y aura des gens déçus qui voudront avoir de l'alcool », a déclaré le maire de la ville, Kim Depey, d'après des propos rapportés par CBC News.

À LIRE AUSSITabac, alcool, cannabis : les collégiens en consomment moins

Une loi de 1878

La loi de « tempérance » (1878) au Canada, ou « prohibition », permet aux autorités locales d'interdire la vente d'alcool sur leur territoire. Si les magasins et restaurants ne détiennent pa [...] Lire la suite

VIDÉO - Les trois avantages de faire une pause sur l’alcool

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles