Canada: Trudeau critique fortement les conservateurs, scrutin anticipé en vue?

·2 min de lecture

Au Canada, ces deux derniers jours, le parti libéral au pouvoir tenait sa convention, virtuelle pour cause de Covid-19. Et quand le Premier ministre Justin Trudeau est intervenu ce samedi 10 avril, les oreilles des conservateurs ont dû siffler : pendant une bonne moitié de son discours il les a fortement critiqué, sur fond de rumeurs de scrutin anticipé.

« Pendant qu’on lutte pour en finir avec la pandémie, et on est dans les derniers mois on l’espère, il faut se préparer pour ce qui vient après… » Justin Trudeau a beau dire qu’il ne souhaite pas d’élection en pleine pandémie, les rumeurs sont là, et son discours d’hier ressemblait fort à un discours de campagne, pour un scrutin qui, en cas de victoire, lui permettrait de ne plus diriger le pays avec un gouvernement minoritaire.

« Le changement climatique est réel »

De fait, si pendant son intervention il a logiquement défendu le bilan de son gouvernement sur la vaccination et ses projets de lutte contre le changement climatique, il l’a fait en tapant consciencieusement sur les conservateurs : « À quel point faut-il être déconnecté de la réalité pour refuser d’admettre que le changement climatique est réel, alors que nos caves sont inondées et de gigantesques incendies dévastent les communautés. A quel point faut-il être déconnecté de la réalité pour flirter avec la désinformation sur les questions de santé publique et les vaccins alors qu’un virus mortel prend ceux que l’on aime, nos amis et nos voisins... »

Le gouvernement sur la bonne voie

Et Justin Trudeau d'affirmer que son gouvernement est sur la bonne voie que tous les Canadiens qui le désirent soient pleinement vaccinés d’ici la fin de l’été 2021, comme promis et contrairement à ce que prédisaient les conservateurs « avec jubilation » estime le Premier ministre canadien.

À lire aussi : Canada: des scandales sexuels dans l’armée éclaboussent des haut-gradés et le gouvernement