Le Canada pleure les victimes du vol PS752 de l'Ukrainian Airlines

Plusieurs cérémonies en la mémoire des passagers du vol PS752 abattu par un missile iranien la semaine dernière ont eu lieu aux quatre coins du Canada. Plusieurs membres du gouvernement ainsi que des représentants de la communauté iranienne y ont participé. Un des rassemblements a eu lieu à Edmonton, la capitale de l’Alberta, où vivaient la moitié des passagers canadiens de ce vol.

Avec notre correspondante à Montréal, Pascale Guéricolas

La voix étranglée par l’émotion, plusieurs proches des victimes ont raconté des bribes de souvenirs de ceux et de celles qu’ils ne verront plus. Cette jeune étudiante se rappelle le soutien amical que lui apportait Mogan Daneshmand, une professeure en ingénierie de l’Université d’Alberta, son mari et ses deux filles.

« Ma seconde famille »

« Pedram, Mojgan, Darian et Dorina, c’était comme ma seconde famille. Ma famille de substitution loin de la maison. Ils étaient plein de vie, et toujours souriants. Ils faisaient preuve de gentillesse envers les autres », a témoigné la jeune fille, la voix pleine de sanglots.

Justin Trudeau a, lui aussi, partagé ses sentiments avec l’assistance. « Les familles ont perdu ceux qu’ils aimaient et notre pays a perdu leur contribution, c’est une tragédie nationale, le pays entier est en deuil, a lancé le Premier ministre canadien. Cette tragédie n’aurait jamais dû avoir lieu. Je veux que vous sachiez que nous allons réclamer des comptes en votre nom pour obtenir justice. Nous allons collaborer avec nos partenaires pour nous assurer qu’une enquête en profondeur et transparente soit menée ».

Des inspecteurs canadiens en Iran

Deux enquêteurs canadiens du Bureau de la sécurité des transports, et six employés consulaires doivent arriver ce lundi 13 janvier en Iran.

À lire aussi : Au Canada, l'émotion est grande après le crash de Téhéran