Canada : un pilote ivre avant le décollage condamné à de la prison ferme

franceinfo avec AFP
Canada : un pilote ivre avant le décollage condamné à de la prison ferme

Le pilote avait un "comportement étrange". Et pour cause. Miroslav Gronych, pilote d'origine slovaque, a été trouvé ivre à la fin décembre dans le cockpit d'un Boeing 737 qu'il s'apprêtait à conduire au départ de l'aéroport de Calgary (Canada). Il a été condamné, lundi 3 avril, à plus de sept mois de prison, assortie d'une interdiction de

piloter un avion pendant une période d'un an après sa sortie de prison par le tribunal de première instance de la province de l'Alberta.

Le pilote de la compagnie Sunwing avait plaidé coupable d'ivresse aux commandes d'un avion. Il avait été retrouvé en état d'ivresse peu avant 7 heures du matin le 31 décembre aux commandes de l'avion qu'il devait emmener jusqu'à Cancun, au Mexique, avec 99 passagers et cinq autres membres d'équipage à bord.

Il s'est évanoui dans le cockpit

Le personnel présent aux portes d'embarquement et les membres de l'équipage avaient remarqué que le pilote avait un comportement anormal avant qu'il ne s'évanouisse "dans le cockpit". L'équipage avait alors immédiatement prévenu les autorités et le pilote avait été mis en garde à vue. Deux heures après son arrestation, le pilote avait affiché une alcoolémie "plus de trois fois supérieur" à la limite permise au Canada (0,08%), selon les autorités.

A la suite de plusieurs incidents similaires, le ministre des Transports, Marc Garneau, a appelé en février les compagnies aériennes canadiennes à s'assurer que leurs pilotes soient parfaitement sobres et "aptes à piloter un vol" avant de prendre les commandes dans le cockpit.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Le corps d'un adolescent retrouvé dans un étang de la Somme
Sécurité : le nombre de gendarmes renforcé dans les transports franciliens
Brigades spécialisées de terrain : des policiers en première ligne
Attentat à Saint-Pétersbourg : l'inquiétude des touristes
Puy-de-Dôme : le propriétaire d'un chien qui demandait la reconnaissance de la souffrance de son épagneul débouté

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages