Canada : un outil pour estimer la date de mort des personnes fragiles

·1 min de lecture
L'objectif de ce projet : accompagner et préparer les patients pour qu'ils puissent ainsi obtenir des soins plus adaptés. (Photo d'illustration)
L'objectif de ce projet : accompagner et préparer les patients pour qu'ils puissent ainsi obtenir des soins plus adaptés. (Photo d'illustration)

Les patients âgés peuvent désormais connaître la date de leur décès? et parfois à la semaine près. Des chercheurs canadiens ont élaboré l?outil RESPECT, mis en ligne lundi 5 juillet 2021, qui permet de calculer l?espérance de vie des personnes fragiles, rapporte Le Parisien. L?objectif de ce projet : accompagner et préparer les patients, pour qu?ils puissent ainsi obtenir des soins plus adaptés.

Pour connaître leur espérance de vie, il suffit aux patients de remplir un court questionnaire d?une vingtaine de questions sur leurs maladies chroniques ou encore sur la fréquence de leurs hospitalisations. L?outil avertit par ailleurs que « l?espérance de vie calculée peut être aussi faible que quatre semaines pour les personnes très fragiles ». Le site Internet conseille notamment aux utilisateurs de discuter des résultats avec leur médecin afin de mettre en place un accompagnement efficace.

À LIRE AUSSIEhpad : comment y offrir une « vie bonne » ?

Une étude pertinente pour les patients français

À la fin du questionnaire, les utilisateurs obtiennent donc leur espérance de vie basée sur les données fournies par les scientifiques du Project Big Life. Les estimations du site Internet s?appuient, en effet, sur les données de 491 277 patients de plus de 50 ans qui ont reçu des soins à domicile en Ontario, entre 2007 et 2013. Le résultat obtenu par les utilisateurs est donc une médiane : si le patient obtient un an d?espérance de vie, par exemple, cela signifie qu?il y a a [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles