Canada : une mystérieuse maladie du cerveau inquiète les autorités

·2 min de lecture
Une mystérieuse maladie du cerveau inquiète le Canada

Les autorités sanitaires du Nouveau-Brunswick, une province du Canada, ont annoncé l’ouverture d’une enquête sur une mystérieuse maladie ayant déjà touché 42 personnes, dont 5 ont perdu la vie. Cette pathologie inconnue présente des similarités avec la maladie de Creutzfeldt-Jakob.

Alors que l’ensemble de la planète vit au rythme de la pandémie de Covid-19, le Canada s’inquiète d’une mystérieuse maladie cérébrale, révèle Radio Canada International. Sans commune mesure avec les ravages provoqués par le coronavirus, ce mal inconnu a toutefois donné lieu à une enquête des services de santé de la province du Nouveau-Brunswick, dans l’est du pays, après avoir fait cinq morts sur quarante-deux cas.

Le premier cas de cette maladie d’ordre neurologique a été découvert en 2015, suivi par onze autres en 2019 et vingt-quatre de plus en 2020. Enfin, six nouveaux cas ont été mis en lumière depuis le début de l’année 2021. Jusqu’à présent, ils sont tous concentrés dans la péninsule acadienne, dans le Nord-Est du Nouveau-Brunswick.

VIDÉO : ces aliments sont bons pour notre cerveau :

Des similarités avec la maladie de Creutzfeldt-Jakob

Bien qu’inconnue des médecins, cette maladie cérébrale semble se rapprocher des maladies dites à prions, parmi lesquelles figure la maladie de Creutzfeldt-Jakob. Cette dernière est tristement célèbre puisqu’elle s’apparente à l’encéphalopathie spongiforme bovine aussi appelée maladie de la vache folle. Malgré cette proximité, les victimes de la mystérieuse maladie ne présentent aucune forme de ces maladies.

Les premières recherches des autorités sanitaires montrent que cette pathologie n’est pas d’origine génétique et pourrait aussi bien se transmettre par l’air que par l’eau ou les aliments. Les symptômes, variés et inquiétants, comprennent des changements de comportement, des hallucinations visuelles, des problèmes de coordination, des troubles du sommeil, des douleurs inexpliquées et une atrophie musculaire et cérébrale grave. Les autorités canadiennes n’excluent pas qu’il s’agisse d’une maladie totalement nouvelle.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles