Canada: l'immigration, au cœur des tensions avec le Québec

Le torchon brûle depuis plusieurs mois entre le Québec et le gouvernement central canadien. En cause, le nombre d’immigrants accueillis par le Canada et qui s’installent au Québec, notamment les demandeurs d’asile. Lundi 10 juin, les deux Premiers ministres, Justin Trudeau et François Legault, se rencontraient pour discuter de cette question.

De notre correspondante à Québec,

Justin Trudeau et son homologue François Legault sont-ils parvenus à un accord sur la question ? Financièrement, le Québec tire bien son épingle du jeu. Le gouvernement canadien lui octroie environ 500 millions d’euros. Une somme qui compense les frais liés à l’accueil de près de 180 000 demandeurs d’asile. Sauf que la province francophone réclame davantage.

Son Premier ministre veut voir leur nombre baisser de moitié d’ici un an, ainsi que celui des immigrants temporaires - les personnes recrutées directement à l’étranger par des entreprises et qui ne font donc pas partie des candidats choisis par le Québec et par le Canada -. Leur nombre a « explosé », pour reprendre les mots utilisés par le Premier ministre québécois. Chiffres en mains, ce dernier leur attribue la crise actuelle du logement qui frappe la province de plein fouet. Mais aussi celle de l’accès aux soins de santé et même de l’éducation.

Des écoles et des hôpitaux débordés


Lire la suite sur RFI