Le Canada lève la période d’abstinence pour les homosexuels qui souhaitent donner leur sang

Le Canada a annoncé jeudi 28 avril qu'il sera désormais possible pour les hommes homosexuels de donner leur sang. Pour l'instant, cela leur était interdit s'ils n'avaient pas observé une période d'abstinence qui avait été réduite progressivement ces dernières années. Le pays emboîte donc le pas de la France, du Royaume-Uni ou encore d'Israël.

Avec notre correspondant à Montréal, Alexis Gacon

C’est un changement demandé depuis longtemps par des associations de défense des droits des personnes homosexuelles : jusque-là, les hommes étaient exclus du don s’ils avaient eu des relations sexuelles avec d’autres hommes dans les trois derniers mois.

La nouvelle approche va désormais limiter l’exclusion aux donneurs qui ont des comportements sexuels à risque élevé, peu importe leur identité de genre ou leur orientation sexuelle. Au Québec, cette interdiction demeurera à court terme, sauf pour les dons de plasma.

Discrimination

Le Premier ministre Justin Trudeau a rappelé qu’il avait fait campagne en 2015 en promettant la fin de cette interdiction qu’il jugeait discriminatoire et qui ne tenait pas compte des preuves scientifiques.

L’interdiction du don du sang imposée aux hommes homosexuels avait été mise en œuvre après un scandale de sang contaminé entre 1980 et 1985 qui avait causé l’infection de 2 000 Canadiens au VIH après avoir reçu des transfusions.

Le changement de règlement doit se faire d’ici le 30 septembre.

À écouter aussi : Don de sang: pourquoi a-t-on besoin de donneurs de toutes les origines géographiques?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles