Canada: des Inuits bloquent l’accès d’une mine pour protester contre son expansion

·1 min de lecture

Des Inuits s'opposent à l'agrandissement d'une mine de sur leurs terres au nord de l’île de Baffin, dans l’extrême-nord canadien, affirmant n'avoir pas été suffisamment consultés. L'entreprise Baffinland, elle, demande la fin du mouvement pour des raisons de sécurité : plusieurs centaines d'employés se retrouvent bloqués sur le site et ne peuvent plus être ravitaillés.

Ils ne sont que sept, mais ces chasseurs Inuits ont réussi à bloquer la route de service de la mine et sa piste d'atterrissage grâce à quelques tentes, des motoneiges et des traîneaux. Depuis le 5 février, impossible de ravitailler les quelque 700 employés de cette mine située au Nunavut, dans l'Arctique canadien.

Les Inuits s'opposent au projet d'expansion de cette mine. Car Baffinland veut doubler sa production annuelle, et pour ce faire, l'entreprise envisage de construire un chemin de fer et d'augmenter le transport maritime. Pour les Inuits, ce projet menace les populations de caribous et de narvals, une espèce de cétacés, dont ils dépendent pour leur alimentation.

Selon la compagnie, les manifestants réclament aussi des redevances directes pour les communautés les plus proches de la mine.

Tensions entre grandes organisations Inuits et petites communautés

L'affaire met en évidence les tensions croissantes entre les grandes organisations Inuits qui ont le pouvoir d'approuver les permis de développement, et les résidents des petites communautés où l'impact de ces projets se fait sentir.

Le mois prochain, une Commission locale est justement chargée de faire des recommandations à Ottawa. Le gouvernement fédéral aura le dernier mot sur ce projet d'agrandissement.