Canada: Elladj Baldé, patineur artistique noir, rêve de plus de diversité dans son sport

·2 min de lecture

Un patineur artistique installé au Canada veut changer les choses dans cette discipline. Né d’un père guinéen et d’une mère russe, Elladj Baldé s’est donné une mission, diversifier le patinage en l’ouvrant davantage aux Noirs et aux autochtones au Canada. Ses chorégraphies, souvent exécutés sur des lacs gelés canadiens ou des patinoires de quartier remportent un vif succès.

de notre correspondante à Montréal,

La vidéo d’Elladj Baldé où on le voit s’élancer depuis une voiture vers la patinoire et exécuter un saut périlleux arrière sur une musique de Rihanna a été vue plus de 16 millions de fois sur le réseau Tik-Tok, sans parler d’Instagram. Complètement décomplexé sur la glace, le trentenaire canadien se moque des conventions du patinage artistique. Vêtu d’un sweat shirt à capuche ou d’une veste de base-ball, il vibre de tout son corps au rythme de la musique. Comme un James Brown sur glace, déhanchement compris.

Soul, hip-hop, funk, rap… Cet ex-membre de l’équipe canadienne de patinage choisit des rythmes qui lui permettent d’exprimer totalement sa créativité et sa sensibilité. Alors même qu’il a longtemps eu l’impression de brider sa véritable personnalité. Souvent seul patineur noir sur la glace, Elladj explique qu’il avait de la difficulté à être lui-même car personne ne lui ressemblait. C’est pourquoi il a fondé un organisme visant à favoriser la diversité dans le patinage. Son but : montrer qu’il s’agit d’une discipline cool et ouverte à tous. Déjà, il offre des formations et de l’équipement à des jeunes de la communauté noire.

Son travail imprègne le monde du patinage artistique et plusieurs patineurs professionnels l’appuient déjà. Elladj Baldé est aussi connu dans le milieu, notamment parce qu’en tant que chorégraphe il a participé à une émission très populaire à la télévision canadienne anglophone, mettant en compétition des duos sur glace.

Cette ouverture à la diversité répond à un besoin réel dans cette discipline encore majoritairement blanche. La preuve : le succès viral d’une vidéo mettant en lumière les performances d’une jeune patineuse noire de 9 ans de Washington, s’élançant sur Rise Up, considéré comme un des hymnes du mouvement Black Lives Matter. Un succès qui a propulsé la jeune fille sur le devant de la scène. Avec la chanteuse et compositrice de Rise Up, Andra Day, elle a participé au spectacle virtuel donné pour l’assermentation de Joe Biden, le 21 janvier.