Canada: le dernier suspect des attaques au couteau est mort après son arrestation

La chasse à l’homme entamée, dimanche 4 septembre, au Canada s'est terminée avec l'arrestation de Myles Sanderson, qui aurait poignardé plusieurs personnes dans une localité amérindienne de Saskatchewan, dans le centre du pays, ainsi que dans une localité voisine, faisant dix morts et 18 blessés. Le doute plane sur les raisons de ces attaques après la mort du principal suspect, juste après son interpellation.

Avec notre correspondante à Québec, Pascale Guéricolas

Les habitants de la Saskatchewan, mais aussi ceux des provinces voisines de l’Alberta et du Manitoba soufflent enfin depuis l'arrestaton et la mort de Myles Sanderson. Peu après son arrestation, le principal suspect est « entré en détresse médicale » et « a été déclaré mort à l'hôpital », selon les autorités locales, citées par l'AFP.

Depuis dimanche, la police multiplie les mises en garde contre le danger représenté par l’un des auteurs de la tuerie au couteau. Il y a deux jours, les forces de police avaient même encerclé une maison de la réserve amérindienne où une grande partie de la tuerie a eu lieu, pensant que Myles Sanderson s’y trouvait. L'homme de 32 ans est soupçonné d'être responsable avec son frère Damien Sanderson, retrouvé mort lundi, des attaques commises dimanche dans le centre du Canada. Le mystère reste entier sur les motifs de ces attaques qui ont fait dix morts et dix-huit blessés.

(avec AFP)


Lire la suite sur RFI