Le Canada désigne les "Proud Boys" comme entité terroriste

·1 min de lecture
LE CANADA DÉSIGNE LES "PROUD BOYS" COMME ENTITÉ TERRORISTE

OTTAWA (Reuters) - Le Canada a désigné mercredi le groupe d'extrême droite américain des "Proud Boys", actif notamment durant l'assaut contre le Capitole à Washington le mois dernier, comme entité terroriste.

Le ministère canadien de la Sécurité publique a qualifié le groupe d'"organisation néofasciste" ayant joué "un rôle central dans l'insurrection du Capitole".

"Le groupe et ses membres ont ouvertement encouragé, planifié et mené des activités violentes contre ceux qu'ils perçoivent comme opposés à leur idéologie et leurs croyances politiques", a ajouté le ministère.

Le Canada est le premier pays à prendre cette décision à l'encontre de ce groupe fondé en 2016.

Son placement sur la liste des entités terroristes signifie que les autorités canadiennes peuvent geler ses avoirs ou empêcher tout membre du groupe d'entrer sur le territoire national.

Les Proud Boys ont été créés initialement pour dénoncer ce qu'ils percevaient comme le "politiquement correct" et des attaques contre la "masculinité" aux Etats-Unis et au Canada.

Son fondateur, Gavin McInnes, est Canadien et vit aujourd'hui aux Etats-Unis.

En septembre dernier, le groupe a accédé à la notoriété lorsque Donald Trump, lors d'un débat, et à la question de savoir s'il dénonçait la violence des suprémacistes blancs et des milices extrémistes aux Etats-Unis, avait demandé aux Proud Boys "de se mettre en retrait et de se tenir prêts".

Douze autres groupes ont été ajoutés à la liste canadienne des entités terroristes, parmi lesquels des groupes néonazis, huit organisations affiliées à Al Qaïda ou l'Etat islamique, ainsi que l'organisation cachemirie Hizbul Mujahideen.

(Steve Scherer; version française Jean-Stéphane Brosse)