Canada: La canicule a exterminé des milliers de créatures marines

·3 min de lecture

Les températures torrides du littoral combinées aux marées basses ont causé la mort massive de moules, de palourdes et d'étoiles de mer.

ENVIRONNEMENT - Asphyxier l’air, puis l’océan. Palourdes, moules, étoiles de mer et escargots, plusieurs dizaines de milliers de ces créatures marines ont été retrouvées échouées sur une plage de Vancouver, a rapporté ce jeudi 8 juillet le Buisness Insider.

La canicule avait déjà causé la mort de plus 700 personnes et entrainé la formation d’une centaine d’incendies dans l’ouest du Canada. Mais après 5 jours consécutifs passés sous le “dôme de chaleur”, la vie aquatique a elle aussi beaucoup souffert.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Jusqu’à un milliard d’animaux marins tués


C’est Chris Harley, un biologiste marin à l’Université de la Colombie-Britannique, qui a sonné l’alerte. Dimanche, il est interpellé par une odeur nauséabonde lors d’une marche le long de la plage de Kitsilano à Vancouver. Il rapporte au réseau d’information canadien CBC avoir été “stupéfait” par cette étendue de cadavres marins.

Le mercure avait atteint un record historique le 28 juin après-midi en allant jusqu’à 47,9 degrés, dans un village au nord-est de Vancouver. Les incendies s’étaient multipliés dans l’ouest du pays.

Mais dans le milieu aquatique, la température a monté encore plus haut. Les caméras infrarouges utilisées par l’équipe de Harley ont enregistré des températures supérieures à 50 °C sur les habitats rocheux du littoral.

Une image thermique de moules récemment tuées dans le parc Lighthouse à West Vancouver, en Colombie-Britannique, capturée le 28 juin. La barre d'échelle à droite montre les températures les plus chaudes et les plus fraîches enregistrées dans l'image. (Chris Harley/Université de la Colombie-Britannique) (Photo: Chris Harley/Université de la Colombie-Britannique))
Une image thermique de moules récemment tuées dans le parc Lighthouse à West Vancouver, en Colombie-Britannique, capturée le 28 juin. La barre d'échelle à droite montre les températures les plus chaudes et les plus fraîches enregistrées dans l'image. (Chris Harley/Université de la Colombie-Britannique) (Photo: Chris Harley/Université de la Colombie-Britannique))

Les animaux résidant sur la côte maritime ne sont pas habilités à survivre dans des conditions si extrêmes. Les moules par exemple, ne peuvent supporter des températures atteignant les 30 °C que pendant de courtes périodes. 

La canicule conjuguée aux marées basses en milieu d’après-midi a bâti un théâtre infernal pour ces mollusques. “Une moule sur le rivage, à certains égards, est comme un tout-petit laissé dans une voiture par une journée chaude”, a déclaré Harley.

Le biologiste marin estime maintenant que la chaleur torride en Colombie-Britannique pourrait avoir tué plus d’un milliard d’animaux marins vivants le long de la côte de la mer des Salish. 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La qualité de l’eau altérée


Cette hécatombe maritime ne sera pas sans conséquence. Les moules et les palourdes ont un rôle de “superfiltreur” des milieux marins. Une moule pompe et filtre jusqu’à 25 litres d’eau filtrés par jour par exemple.

Elles sont aussi considérées comme des organismes “sentinelles” de l’environnement, et utilisées depuis longtemps comme “bioindicateurs” de l’état de santé des mers, lacs ou rivières qui les abritent.

Le lit des moules devrait se rétablir d’ici un an ou deux, si un nouvel épisode caniculaire ne se reproduit pas d’ici là.

À voir également sur Le HuffPost: Le “dôme de chaleur” étouffe actuellement l’ouest du pays avec des records de températures historiques

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu peut également vous intéresser :

undefined

undefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles