Sous le « dôme de chaleur », un village canadien rayé de la carte

·1 min de lecture
En moins de 15 minutes, l'incendie s'est propagé dans tout le village de Lytton.
En moins de 15 minutes, l'incendie s'est propagé dans tout le village de Lytton.

Il était devenu tristement célèbre après avoir battu, trois jours de suite, le record de chaleur du Canada. Le village de Lytton, qui a suffoqué jusqu?à atteindre 49,6 degrés mardi 29 juin, a quasiment été rayé de la carte, dévoré par un gigantesque incendie qui s?est propagé en un temps record ce mercredi 30 juin et a pris ses habitants par surprise.

« C?est horrible, toute la ville est en feu, a déclaré Jan Polderman, le maire de ce petit village situé au nord de Vancouver, au média canadien CBC. Ça a pris 15 minutes après l?apparition des premières flammes pour que le feu soit partout. » À 18 heures ce mercredi, il a signé un ordre d?évacuation, invitant les habitants à se réfugier dans les communes aux alentours. Il s?est écoulé moins d?une heure entre l?apparition du feu et son arrivée jusqu?au village, poussé par des vents forts, a expliqué Erica Berg, une porte-parole des pompiers.

Des flammes de trois à quatre mètres de haut

Les habitants ont donc dû fuir dans la précipitation, abandonnant leurs maisons et la plupart de leurs effets personnels. Dans des vidéos postées sur Internet, l?un d?eux filme son village englouti par la fumée, avec ses bâtiments et voitures en proie aux flammes. Le maire a décrit « des flammes de trois à quatre mètres de haut ». « Notre ville entière a disparu, a réagi sur CBC Edith Loring-Kuhanga, une employée d?une école de Lytton. Nous sommes tous sous le choc. »

À LIRE AUSSIPourquoi le Canada dépasse tous les records de [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles