Publicité

CAN 2024: «Il est rentré au pays car il ne jouait pas assez», l'Angola a déjà perdu trois joueurs avant son 8e

Pedro Gonçalves et l'Angola ont de quoi pester. À l'approche du huitième de finale de la CAN contre la Namibie, samedi 27 janvier, les Palancas Negras souffrent déjà de trois absents, dont deux pour des raisons pas tout à fait sportives.

Avec la Mauritanie, la Namibie était probablement l'adversaire le plus abordable des huitièmes de finale de cette CAN 2024 pour l'Angola. Et pourtant, les Palancas Negras, qui n'ont pas passé le premier tour depuis 2010 (quart de finale), se présenteront avec un groupe quelque peu affaibli. Au fil des matches de la phase de groupe, Pedro Gonçalves, le sélectionneur portugais de l'Angola, a vu ses troupes s'amenuiser quelque peu.

À lire aussiCAN 2024: Calendrier et résultats

À commencer par Nino Fortuna, dont la blessure, « une déchirure musculaire de niveau 2 » contractée lors du match contre la Mauritanie, selon sa fédération, l'a forcé à rentrer en Belgique. L'arrière droit, composante de la défense angolaise ayant disputé l'intégralité des deux premiers matchs, « est rentré dans son club de La Gantoise pour se soigner », a expliqué Pedro Gonçalves à l'AFP. Ce dernier ne désespère toutefois pas le voir revenir si ses hommes poursuivent l'aventure en Côte d'Ivoire.

À lire aussiCAN 2024: Les affiches des huitièmes de finale


Lire la suite sur RFI