Publicité

CAN 2024: pour la RDC, un dernier match peut transformer la CAN du travail en CAN de la fierté

La RDC s'est inclinée en demi-finale de cette CAN 2024 contre une Côte d'Ivoire qui a été simplement meilleure, le temps d'un match. Voilà 90 minutes qui viennent achever une compétition durant laquelle les Léopards ont ferraillé dur pour atteindre le dernier carré, dont ils repartent la tête haute même si la mine est déconfite. Reste à assurer samedi 10 février contre l'Afrique du Sud pour que la dignité remplace complètement la déception.

« Question suivante, je n'ai pas envie... », a lancé Cédric Bakambu. « C'est très difficile de trouver les mots », lui a fait écho son coéquipier Charles Pickel. En zone mixte, après la défaite de la RDC contre la Côte d'Ivoire en demi-finale de la CAN (0-1), évidemment, les Léopards n'affichaient pas la mine des grands jours. Mais plutôt beaucoup de déception, sûrement, et un peu de rage, peut-être. Il faut dire que les Congolais ont donné du fil à retordre à une belle équipe ivoirienne, surtout pendant la première demi-heure.

Un peu plus tard, en conférence de presse, la température étant quelque peu redescendue dans l'enceinte chauffée à blanc d'Ébimpé, c'était au tour de Sébastien Desabre de se prêter au jeu de l'analyse : « On est bien rentrés dans les 30 premières minutes, si on ne gagne pas, c'est parce qu’on ne valide pas nos temps forts. [...] Le premier sentiment, c'est de la déception. La physionomie du match nous amène à être déçus parce qu’on peut y croire par rapport à la prestation qu’on fait ».


Lire la suite sur RFI