Publicité

CAN 2024: histoires de finales avant Côte d’Ivoire-Nigeria


Ce dimanche 11 février, le Nigeria va disputer sa huitième finale de CAN contre cinq pour la Côte d’Ivoire qui espère décrocher une troisième étoile. Comme son adversaire du jour. En attendant, retours sur quelques records, chiffres et faits qui ont jalonné l’histoire des finales de CAN

De notre envoyé spécial à Abidjan,

L’ogre égyptien, le malheureux Ghana

L’Égypte détient le record des finales jouées à la Coupe d’Afrique des nations (10) et de trophées remportés (7). Les Camerounais suivent en termes de CAN gagnées avec cinq trophées pour sept finales disputées. Le Ghana n’est pas loin de l’Égypte sur les présences en finale (9) mais n’ont remporté que quatre Coupes. Le Ghana fait partie des pays qui ont perdu plus de finales qu’ils n’en ont gagnées. Le Nigeria, quatre finales perdues sur sept, est également sur la liste. Le dernier pays, c’est le Sénégal : trois finales disputées, deux perdues.

La Coupe à domicile, un tiers gagnant

Le Nigeria, 7 finales (1980, 1984, 1988, 1990, 1994, 2000, 2013), aura plus d’expérience dimanche que la Côte d’Ivoire, quatre fois finaliste (1992, 2006, 2012, 2015). Les Éléphants ont la particularité de voir toutes leurs finales se jouer aux tirs-au but, avec 50% de victoires en 1992 et 2015. Toujours face au même adversaire: le Ghana. D’ailleurs, le 22 janvier dernier, lors de la troisième journée des matches de poules, certains supporters ivoiriens, persuadés que la Côte d’Ivoire allait se qualifier, priaient pour que le Ghana se qualifie, histoire de « reste fidèle à la tradition ».


Lire la suite sur RFI