Publicité

La CAN 2024, une aubaine économique pour San Pedro

Située à l'extrême sud-ouest de la Côte d'Ivoire, San Pedro vibre actuellement pour la Coupe d’Afrique des nations. Le stade Laurent Pokou, construit pour l’occasion, accueille le groupe F de la compétition. Et avec cette organisation obtenue il y a dix ans, c’est toute une ville qui vit au rythme du foot jusqu’au 30 janvier.

De notre envoyé spécial à San Pedro,

Il a fallu quarante ans pour que la CAN revienne en Côte d’Ivoire. Si l’attente a été interminable, elle profite aujourd’hui à San Pedro. Longtemps isolée du reste de la Côte d’Ivoire, la cité portuaire a le vent en poupe. La fête bat son plein. Plus une chambre d’hôtel disponible dans la ville.

Durant cette CAN, une grande partie de la population locale devrait profiter des retombées économiques. « Avec les supporters marocains, je travaille un peu plus », glisse timiditement un chauffeur de taxi.

Un ancien petit village de pêcheurs devenu une ville très peuplée

San Pedro, ancien petit village de pêcheurs, n’a cessé de grandir depuis les années 70 pour devenir le premier port cacaoyer au monde. On estime la population à plus de 650 000 habitants. Des restaurants européens et africains où abondent poissons frais, fruits de mer et crustacés font désormais face à l’océan Atlantique et profitent des clients de passage pour travailler plus.

Abou cite sans détours la merveilleuse plage de sable doré de Monogaga, son eau turquoise et ses pirogues colorées. Il parle d’un « paradis terrestre » à une vingtaine de kilomètres de San Pedro, où tout le cacao transite avant de quitter le sol africain.


Lire la suite sur RFI