CAN 2023: le Gabon surprend la RD Congo, la Mauritanie brille

L’équipe du Gabon, privée d’une grande partie de son effectif et arrivée à Kinshasa trois heures avant le coup d’envoi, s’est pourtant imposée 1-0 sur le terrain de l’équipe de RD Congo, ce 4 juin 2022, en qualifications pour la CAN 2023. Dans l’autre rencontre du groupe I, la Mauritanie a dominé le Soudan 3-0, à Nouakchott.

Les qualifications de la Coupe d’Afrique des nations ne cesseront jamais de surprendre les fans de foot du continent. Ce 4 juin 2022 à Kinshasa, les Gabonais ont en effet réussi l’exploit de s’imposer sur le terrain de l’équipe de RDC, dans le groupe I des éliminatoires pour la CAN 2023.

Un résultat inattendu : les Panthères ont en effet atterri au Congo trois heures avant le coup d’envoi de ce match, initialement prévu à 16h TU mais reporté à 20h TU avec l’accord de la Confédération africaine de football (CAF). Les Gabonais, qui sont restés coincés plusieurs jours à Barcelone à cause d’un problème de transport aérien, se sont présentés au Stade des Martyrs sans leur sélectionneur Patrice Neveu et une partie des joueurs, restés temporairement en Espagne.

Malgré tous ces handicaps, Shavy Babicka a trouvé le moyen d’ouvrir le score pour le Gabon à la 23e minute. Les Congolais ont ensuite poussé pour s’épargner un couac. Leur ailier Elia Meschak a notamment envoyé le ballon sur la transversale, d’un coup franc (64e). Mais les visiteurs ont tenu bon et repartent de ce (très) court séjour kinois avec 3 points.

Un Soudan - RD Congo crucial

Les deux perdants de cette première journée, la RDC et le Soudan, vont s’affronter à Omdurman, mercredi également. Les Léopards, coachés par Hector Cuper, vont devoir décrocher un résultat en terre soudanaise, pour effacer cette nouvelle contre-performance.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles