CAN 2022 féminine: les Sénégalaises au Maroc pour apprendre à rugir

© RFI/David Kalfa

L’équipe nationale féminine du Sénégal retrouve la Coupe d’Afrique des nations après douze années d’absence, le 3 juillet 2022 à Rabat face à l’Ouganda (groupe A). Pour cette deuxième participation à une phase finale de CAN, les Sénégalaises veulent surtout mûrir et apprendre, écartant les comparaisons avec les Lions de Sadio Mané, sacrés champions d’Afrique au Cameroun.

De notre envoyé spécial à Rabat,

Safietou Sagna, capitaine de l’équipe nationale féminine de football du Sénégal, et Mame Moussa Cissé, sélectionneur des Lionnes, posent tout sourire au milieu d’une dizaine de volontaires pour la CAN 2022 féminine. Le genre de geste d’admirations auxquels la milieu de terrain et le technicien ne sont sans doute pas encore habitués. Mais ils s’y prêtent avec plaisir. « Le Sénégal est resté dix ans sans disputer une Coupe d’Afrique des nations. Notre seule autre participation remonte à 2012, rappelle Mame Moussa Cissé, en conférence de presse, avant une rencontre face à l’Ouganda prévue le 3 juillet, dans le groupe A de la CAN 2022. Aujourd’hui, on fait un come-back. On peut d’ailleurs sentir qu’il y a beaucoup d’intérêts pour nous, pour le football féminin du Sénégal ».

Safietou Sagna, qui était de la première aventure en 2012, laisse poindre un peu d'émotion. « Revenir dix ans après, avec mes sœurs, ça ne peut que me donner un sentiment de fierté, glisse-t-elle. La Fédération a fait de gros efforts pour le développement de notre football. Et je pense que c’est le fruit de ce travail qui nous a amenées à ce stade-là ».

A (RE)LIRE ► Safietou Sagna: «Retourner à la CAN, dix ans après la première participation du Sénégal»

Ne pas comparer avec les Lions, champions d'Afrique

Être au Maroc est donc déjà un aboutissement pour les Lionnes. Mais Safietou Sagna sent bien le poids des attentes au pays, suite au sacre des Lions, vainqueurs de la CAN 2021 au Cameroun. « Je pense que l’euphorie qu’a créé cette CAN a boosté le football féminin, estime la pensionnaire du Bourges Foot 18 en France. Au Sénégal, le football féminin n’était pas trop médiatisé. Avec le sacre des garçons à cette CAN, tout le monde croit en nous. La preuve : les supporters réclament la coupe alors que c’est seulement la deuxième fois que nous sommes en phase finale ».

« Ce n'est pas du tout le même processus avec les filles, souligne Mame Moussa Cissé, qui espère titiller les meilleures nations d'ici deux à quatre ans. Nous, nous avons un groupe composé essentiellement de joueuses locales. 80% de l’effectif de l’équipe du Sénégal provient du championnat sénégalais. Nous n’avons que six joueuses expatriées en France. Et nous avons un groupe très jeune. Nous avons même une joueuse de moins de 17 ans, et trois de moins de 20 ans. Nous sommes donc dans une phase de construction de notre football, d’apprentissage, même si c’est la CAN ». Le technicien conclut : « Nous revenons à la compétition avec beaucoup d’humilité, des ambitions mesurées. […] Nous faisons partie des petits poucets. Mais si nous avons la possibilité de choper quelque chose, on ne s’en privera pas ! »

A (RE)LIRE ► CAN 2022 féminine : calendrier, classements et résultats

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles