CAN 2019 : pourquoi les stades de foot égyptiens sont-ils désespérément vides?

Pierre Magnan
L’Egypte, pays hôte, éliminée... La Coupe d’Afrique des Nations 2019 est orpheline de ses rares spectateurs. La compétition continue, dans des stades vides. Passionnante pourtant, avec, entre autres, la Tunisie et l’Algérie qualifiées pour les quarts de finale.

Beaux matches et jolies surprises dans cette CAN 2019, qui se déroule en Egypte. Mais hélas, le public est absent des stades. Dommage pour l’ambiance. Comment en est-on arrivé là dans un pays où l'on adore le foot ? Tentative d’explication.

Distance entre l'Egypte et les autres pays, prix des billets, changement du pays organisateur, mesures sécuritaires... tout s'est cumulé pour rendre les stades vides. Un phénomène, assez classique lors des CAN, aggravé ici par la défaite du pays organisateur.

1000 spectateurs dans un stade de 74 000 places

"Tout était pourtant bien parti lors du match d’ouverture ayant opposé l’Egypte, pays organisateur, au Zimbabwe. Les travées du Stade du Caire (plus de 70 000 places) étaient bondées et la rencontre s’est déroulée à guichets fermés. Mais 24h plus tard, lors du match Ouganda-RDC, tout a basculé dans le dérisoire : à peine 1000 supporters et quelques vuvuzelas miaulaient dans une enceinte de 74 000 places", raconte un témoin désabusé. Il est vrai que les chiffres sont désespérants : "Il n’est pas rare d’assister à des matches dont l’affluence dépasse à peine les 4000 spectateurs."

Outre le triste Ouganda-RDC, ce type de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi