Un campement de 360 migrants évacué dans le nord-est de Paris

© JULIEN DE ROSA / AFP

Un total de 360 migrants ont été évacués mercredi d'un campement de fortune près de la porte de Pantin, dans le nord-est de Paris , à la lisière avec la Seine-Saint-Denis, a indiqué la préfecture d'Ile-de-France (Prif). "On a vu arriver il y a deux semaines les premières tentes sur ce terrain", un square en bordure de périphérique, a indiqué à l'AFP le maire PS du XIXe arrondissement François Dagnaud, pour qui les occupants étaient pour l'essentiel des "hommes isolés afghans et originaires de la corne de l'Afrique, demandeurs d'asile pour la plupart".

Ces personnes vont être "accueillies en centre d'hébergement" pour y "bénéficier d'une évaluation de leur situation administrative, d'un accompagnement social, sanitaire et administratif avant d'être réorientées vers des hébergements adaptés à leur situation en Ile-de-France" ou ailleurs, assure la préfecture.

Des campements réguliers

Mais pour les associations d'aide aux migrants, il s'agit d'un même groupe qui reconstitue régulièrement des campements entre le nord-est de Paris et les communes limitrophes de Seine-Saint-Denis. Ainsi, selon un bénévole du collectif Solidarité Migrants Wilson, une partie des personnes évacuées mercredi était présente parmi les 500 migrants évacués le 11 mai à Pantin. Installés depuis plusieurs mois sur un parking, ils y vivotaient dans des conditions insalubres.

"On est toujours dans le même cycle", estime François Dagnaud pour qui la prise en charge finit "bon an mal an" par avoir lieu, mais san...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles