Campagne de Zemmour: l'armée demande au général Bertrand de la Chesnais de "se mettre à la retraite"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le Général Bertrand de la Chesnais - GERARD JULIEN / AFP
Le Général Bertrand de la Chesnais - GERARD JULIEN / AFP

Le porte-parole du ministère des Armées, Hervé Grandjean, l'a confirmé jeudi après-midi à BFMTV. Le ministère demande officiellement au général de corps d'armée Bertrand de la Chesnais "de se mettre à la retraite" pour être en cohérence avec le Code de La Défense.

Celui-ci avait été désigné par Eric Zemmour comme son directeur de campagne au début du mois de décembre. La collaboration entre Eric Zemmour et cet officier proche du général Pierre de Villiers était notoire depuis que celui-ci s'était affiché aux côtés du candidat à la présidentielle au salon Milipol, en octobre dernier.

Un message "très clair"

Au moment d'expliquer la position du ministère des Armées, Hervé Grandjean a d'ailleurs tenu à rappeler: "Le sens de notre message est très clair: pour un militaire, les opinions sont libres mais doivent être exprimées avec la réserve exigée par l'état militaire. Ce que je dis là, c'est le Code de la Défense, donc c'est la loi."

"Dans le contexte d'une campagne électorale, dans la position qui est la sienne, c'est-à-dire directeur de campagne d'un candidat à l'élection présidentielle, nous considérons que cette discrétion et cette réserve attachées au statut militaire sont remises en question", a-t-il alors observé. "Dans ce courrier, nous considérons qu'il revient au général de la Chesnais de mettre en cohérence son statut avec son engagement politique, et donc qu'il demande de lui-même à être placé à la retraite."

Une lettre pour le moment sans réponse

En effet, si la décision du ministère est rendue publique ce jeudi, elle a été signifiée au principal intéressé via une lettre qui lui a été envoyée il y a une dizaine de jours d'après nos informations. Celle-ci est pour l'heure restée sans réponse.

Si le général devait continuer à ne pas donner satisfaction à la demande qui y est notifiée, le Code de la Défense stipule qu'il peut être mis à la retraite d'office. Une sortie forcée qui impliquerait toutefois une procédure plus longue.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles