Campagne de vaccination contre la Covid-19 : une délicate partition à accorder

Futura avec l'AFP-Relaxnews
·1 min de lecture

Quels sont les acteurs impliqués? Hormis la Commission européenne, chargée d'autoriser la commercialisation des candidats-vaccins, après avis de l'Agence européenne du médicament (EMA), plusieurs acteurs planchent sur le sujet en France. La Haute autorité de santé (HAS) se charge des recommandations sur les publics à vacciner en priorité et les modalités à privilégier pour la campagne de vaccination, tandis que le comité « Vaccin Covid-19 », mis en place par les ministères de la Recherche et de la Santé, suit les avancées scientifiques des vaccins en développement.

Sécurisation des commandes, approvisionnement, stockage, transport, population prioritaire, etc. : les décisions à prendre restent nombreuses et impliquent une multitude d'acteurs dont par exemple, les administrations, les collectivités, les soignants, les laboratoires.

Cette délicate coordination est menée au niveau interministériel, entre Santé, Économie et Affaires européennes et au centre de crise sanitaire du ministère de la Santé où un groupe « vaccin » est dirigé par le haut fonctionnaire Louis-Charles Viossat.

La campagne de vaccination représente un défi logistique et demande une organisation sans faille, loin des loupés sur les masques et les tests. © melita, Adobe Stock
La campagne de vaccination représente un défi logistique et demande une organisation sans faille, loin des loupés sur les masques et les tests. © melita, Adobe Stock

Avec quel vaccin serons-nous piqués ?

Encore incertaine il y a quelques semaines, la perspective d'un vaccin protégeant contre la Covid-19 s'est concrétisée ces deux dernières semaines avec une pluie d'annonces de laboratoires concernant l'efficacité de leur vaccin : Pfizer-BioNTech ont dégainé les premiers, suivis par Moderna et AstraZeneca/Université d'Oxford. À ce stade, ce sont les seuls vaccins en cours d'examen par l'EMA, mais d'autres suivront au cours des prochaines semaines.

« Si nous disposons de plusieurs vaccins, nous ferons le choix de ceux qui nous paraissent les plus sûrs et les plus efficaces », a affirmé le ministre de la Santé Olivier Véran. Outre ces deux critères essentiels, le prix et les conditions de...

> Lire la suite sur Futura