Publicité

Campagne sur TikTok, corruption endémique… cinq choses à savoir sur les élections en Indonésie

L’Indonésie vote dans la nuit de mardi à mercredi pour des élections présidentielle et législatives, à l’issue d’une campagne largement menée sur Tiktok et qui a vu émerger une figure revenue du passé, celle de Prabowo Subianto. Cet ex-général et proche du dictateur Suharto est donné favori.

Dans ce pays d'Asie du Sud-Est à majorité musulmane de plus de 270 millions d'habitants, les électeurs sont appelés aux urnes, dans la nuit du mardi 13 février au mercredi 14 février, pour désigner le successeur de l’actuel président, Joko Widodo, qui ne peut plus se représenter après deux mandats. Lors de ce scrutin, ils doivent aussi élire leurs 580 députés, ainsi que 20 000 conseillers locaux.

  • Un défi logistique

Ce pays aux 17 000 îles élabore cette journée de vote depuis des mois. Il s’agit en effet de l'un des plus grands scrutins au monde, organisé sur une seule journée. Un exploit qui nécessite de transporter le matériel électoral par bateau, avion, à dos de cheval ou de buffle à travers toute l’Indonésie. Des milliers de bénévoles préparent depuis des mois le matériel nécessaire et plus de cinq millions de volontaires se relaieront pour tenir quelque 800 000 bureaux de vote. Dans ce laps de temps, 205 millions d’électeurs sont appelés aux urnes.

Sur un territoire qui s'étend sur 5 000 kilomètres et trois fuseaux horaires, les bureaux de vote ouvriront à 7 h du matin dans l'ouest de l'archipel (22 h GMT mardi 13 février) et ne resteront ouverts que durant six heures.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Explosion meurtrière dans une usine de traitement du nickel en Indonésie
Indonésie : des gangs de jeunes violents font régner la terreur sur l'île de Java
Les États-Unis lancent un exercice militaire en Indonésie, en pleines tensions avec la Chine