Une campagne sur les réseaux pour lutter contre le bizutage

La rédaction d'Allodocteurs.fr

"La loi du silence a assez duré : bizuté.e.s, bizuteur.se.s, libérons la parole !" Ce lundi 9 septembre, le Comité national contre le bizutage (CNCB) espère lancer un vaste mouvement de sensibilisation sur les réseaux sociaux. Il appelle ainsi les étudiants à écrire "STOP" sur leurs phalanges, puis à poster un selfie avec le poing fermé et tendu sur les réseaux, accompagné du hashtag #JeDisStop. En parallèle, des photos, des images, des GIFs et des témoignages seront régulièrement publiés jusqu’à la fin de l’année.

Source: bizutagejedisstop.org

Le but : sensibiliser à une pratique dévastatrice encore largement répandue dans les universités françaises. "Chaque année, ces pratiques perdurent et se diversifient sous couvert de tradition" explique le CNCB. L’instance encourage donc les potentiels bizuteurs – deuxièmes et troisièmes années en particulier – à ne pas céder à la tentation de reproduire ces schémas.

Source: bizutagejedisstop.org

Le but est de sensibiliser aux actes les plus extrêmes, mais aussi aux "gages" que certains considèrent comme anodins, comme se déguiser ou distribuer du papier toilette dans la rue. Des actes qui "peuvent malgré tout mettre mal à l’aise, voire traumatiser" affirme le CNCB. L’association dit avoir reçu une vingtaine de témoignages l’année dernière. Or, pour un témoignage émanant d’une fac, c’est tout un système de bizutage (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi