Une campagne pro-Erdogan en Europe provoque une crise diplomatique entre la Turquie et l'UE

franceinfo
Référendum en Turquie : Erdogan en quête de pouvoir

Les tensions autour de la campagne pro-Erdogan, menée par le gouvernement turc dans des pays d'Europe, ont tourné à la crise diplomatique, samedi 11 mars, notamment entre les Pays-Bas et la Turquie. En cause, la décision de La Haye d'empêcher une visite du ministre des Affaires étrangères turc, Mevlut Cavusoglu, qui devait se rendre à un meeting de soutien à la réforme constitutionnelle, qui prévoit de renforcer les pouvoirs du président turc Recep Tayyip Erdogan.

Qu'est-ce que cette campagne pro-Erdogan ?

Avant chaque scrutin majeur en Turquie, les différents partis font campagne auprès de la communauté turque d'Europe. L'Allemagne compte la plus importante communauté turque au monde hors de Turquie, avec 1,4 million de personnes. Les Pays-Bas en rassemblent, de leur côté, près de 400 000. La campagne actuelle vise à promouvoir une révision constitutionnelle qui renforcera les pouvoirs du président turc Recep Tayyip Erdogan.

Cette réforme, qui doit être votée par référendum le 16 avril, vise à remplacer le système parlementaire par un système présidentiel. Elle permettra, notamment, au chef de l'Etat de nommer et révoquer les ministres, promulguer des décrets, déclarer l'état d'urgence, mais aussi d'intervenir directement dans le fonctionnement de la justice. Cette réforme prévoit la suppression du poste de Premier ministre, qui sera remplacé par un ou plusieurs vice-présidents. Le nouveau texte octroie, enfin, au président Erdogan, au pouvoir depuis 2014, le droit de briguer deux nouveaux mandats.

Ce texte est vivement contesté par l'opposition turque et plusieurs ONG, qui estiment que le projet consiste notamment à retirer au Parlement ses pouvoirs pour les donner au seul président. L'examen du texte au Parlement, en janvier, a déchaîné les passions et donné lieu à des rixes d'une rare violence dans l'hémicycle, pendant laquelle un député a notamment eu le nez cassé.

Que se passe-t-il entre La Haye et Ankara ?

La (...) Lire la suite sur Francetv info

Meetings interdits, "pratiques nazies", "despote du Bosphore" : vive tension entre l'Allemagne et la Turquie
Erdogan accuse l'Allemagne de "pratiques nazies" après l'annulation de meetings outre-Rhin
Crise entre La Haye et Ankara : une deuxième ministre turque se voit refuser l'accès aux Pays-Bas
Etats-Unis : un intrus interpellé dans l'enceinte de la Maison Blanche
Présidentielle : maux de campagne

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages