Une campagne en ligne sur la laïcité à l'école fait polémique en France

·2 min de lecture

Déployée en France depuis le 30 août sur internet ainsi que dans les établissements scolaires, la campagne du ministère de l’Éducation nationale pour promouvoir la laïcité à l’école fait débat sur les réseaux sociaux depuis son lancement.

Huit affiches composent cette campagne intitulée « C'est ça la laïcité ». Les images montrent des élèves en classe, à la piscine, à la bibliothèque ou encore en récréation, des affiches sur lesquelles on peut lire « permettre à Milhan et Aliyah de rire des mêmes histoires », ou encore « permettre à Sacha et Neissa d'être dans le même bain », avec la photo d’une petite fille noire à côté d’un garçon blanc sur le rebord d'une piscine.

Dévoilées sur Twitter, ces affiches ont provoqué de vives réactions de la part des internautes, dénonçant un amalgame entre religions, prénoms et couleurs de peau. « Pardon mais depuis quand des prénoms laissent présager d'une croyance personnelle quelconque ? », commente l'un. « Au-delà du vide sidéral du message, cette campagne est une honte », s'emporte un autre.

Certains plus acerbes dénoncent un « dévoiement raciste de la laïcité » ou un « gloubi-boulga néocolonial ».

Une campagne « faite pour unir », se défend le gouvernement

Le ministre de l’Éducation nationale plaide en revanche que « cette campagne est faite pour unir », ajoutant « n’allons pas chercher de nouvelle polémique », a insisté Jean-Michel Blanquer par voie de presse, sur les réseaux sociaux et dans les médias audiovisuels. Il a rejeté au passage chez nos confrères de RTL les accusations de racisme.

Les syndicats d’enseignants vent debout : cette campagne « aura des conséquences »

Les syndicats d’enseignants ne sont pas du tout du même avis, et invectivent le ministre. La CGT-Éduc’action dénonce sur Twitter une « scandaleuse campagne », mêlant « poncifs et instrumentalisation d’un concept apparemment mal digéré ». Sud Éducation publie que « ces affiches parlent plutôt "d’intégration", de "multiculturalisme" et de "vivre ensemble". Cette confusion des termes aura des conséquences ».

Si l’urgence du moment est bien de réussir la rentrée des classes 2021, l’Éducation nationale n’entend pas renoncer à cette campagne de promotion de la laïcité, en annonçant l’envoi dans les établissements scolaires du coffret « Guide républicain ». Cet ensemble d’ouvrages et de textes de référence et de matériel pédagogique numérisé est destiné aux enseignants et aux élèves.

À écouter aussi : En France, la majorité des collégiens et des lycéens adhèrent à la laïcité

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles