La campagne Fillon (aussi) plombée par les vieilles rancœurs

Libération.fr

Malgré la menace d’un échec, les fidèles du candidat LR ignorent les barons du parti et ses anciens rivaux pestent. De Marseille à Paris, en attendant Nice lundi, les couacs s’enchaînent.

Alors que se dessine toujours assez nettement la possibilité d’une déroute de François Fillon au premier tour de l’élection présidentielle, l’ambiance devient franchement irrespirable à droite. Les vieilles rancœurs entre les fractions qui s’étaient disputé la primaire de novembre refont surface. Et l’on entend ceux qui avaient combattu l’ancien Premier ministre pester, comme au bon vieux temps, contre l’amateurisme des fillonistes.

Ce mercredi, un élu sarkozyste ne cache pas sa colère et sa déception après le meeting que tenait la veille à Marseille le candidat LR. «C’est incontestablement une contre-performance : ils avaient mis 3 000 chaises, on a eu du mal à les remplir. A la veille d’une présidentielle, on devait être capable de faire le double.» Selon cet élu, les responsables de ce «naufrage» seraient notamment les députés fillonistes locaux, Guy Tessier et Valérie Boyer, qui se sont crus capables de «faire eux-mêmes la salle». Et ce, sans l’aide des réseaux des barons sarkozystes, à commencer par le maire Jean-Claude Gaudin.

«A bout de souffle». «Depuis qu’ils ont gagné la primaire, les fillonistes se croient maîtres de Marseille. On leur a tendu la main, elle est restée dans le vide. Ce sont des prétentieux incompétents», s’emporte ce haut responsable LR. Il souligne le contraste dévastateur entre «les images grandioses» de Jean-Luc Mélenchon triomphant dimanche sur le Vieux-Port face à ses 70 000 supporteurs et celle d’un candidat de droite «à bout de souffle»,«ânonnant son discours» devant tous les parlementaires de la région. A peine si les sympathisants marseillais, d’ordinaire prompts à manifester leur enthousiasme, avaient «encore la force de crier "Fillon président"», confie cet élu désabusé.

Qu’en sera-t-il à Nice lundi prochain, où François Fillon a prévu (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Génération identitaire à découvert
Hollande fait irruption dans la campagne pour mettre en garde contre le «péril» Mélenchon
Education: Cazeneuve critique les projets des rivaux de Hamon
Présidentielle: dans les pas de Jean Lassalle à Marseille
Présidentielle: Le Pen et Macron cèdent du terrain à Fillon et Mélenchon

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages