Une campagne d'affichage anti-PMA retirée de plusieurs gares parisiennes

Une campagne d'affichage anti-PMA retirée de plusieurs gares parisiennes

Sur les réseaux sociaux, la campagne d'affichage contre la PMA et plus largement le projet de loi bioéthique de l'association Alliance Vita fait polémique, depuis que les affiches ont fleuri dans les gares à Paris. 

Contactée par BFMTV.com, Valérie Decamp, la présidente de Médiatransports, la société en charge des espaces publicitaires de la SNCF et de la RATP, assure que deux visuels sur trois, ceux concernant la maternité et la paternité, "seront retirés dès ce jeudi soir". Ces deux affiches n'auraient pas dû être diffusées, affirme également cette dernière. 

"Respecter la maternité"

Sur ces affiches en noir et blanc, on peut lire des slogans très courts et qui ne font jamais allusion à la PMA ou au projet de loi bioéthique, tels que "la société progressera à condition de respecter la maternité" ou "la société progressera à condition de respecter la paternité".

Il faut se rendre sur le site internet de l'association pour comprendre que "respecter la maternité" c'est se battre contre la congélation "des ovocytes" et "[l'artificialisation] de la maternité".

Le slogan "la société progressera à condition de respecter la différence", apposé sur une affiche montrant un enfant handicape, critique une sélection "des enfants à naître selon des critères génétiques ou de capacités physiques". Une critique courante contre le projet de loi bioéthique qui pourrait, selon ses détracteurs, dériver vers l'eugénisme. 

 

Tugdual (...)

Lire la suite sur BFMTV.com