Un camp de réfugiés kurdes en Irak bombardé par la Turquie, au moins trois morts

·1 min de lecture

MOSSOUL, Irak (Reuters) - Au moins trois personnes ont été tuées samedi lors du bombardement par l'aviation turque d'un camp de réfugiés kurdes du nord de l'Irak, a déclaré Rashad Kelali, un responsable du parti de l'Union des Patriotes du Kurdistan (UPK).

Cette frappe intervient trois jours après les propos du président turc Tayyip Erdogan, qui avait averti l'Irak que la Turquie allait "nettoyer" un camp de réfugiés qui, selon Ankara, abrite des partisans kurdes.

Un responsable irakien de la sécurité, qui s'est exprimé sous couvert de l'anonymat, a confirmé qu'une frappe aérienne avait tué et blessé des réfugiés dans le camp, sans fournir plus de détails.

Depuis l'an dernier, les forces turques ont intensifié leurs attaques contre les bases du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le nord de l'Irak.

(Rédigé par Amina Ismail, version française Jean-Michel Bélot)