Le camp de migrants de Grande-Synthe ravagé par un gigantesque incendie, réduit à un "amas de cendres"

Maxime Bourdeau
Plus de la moitié du camp de migrants de Grande-Synthe ravagé par un incendie

FAITS DIVERS - Le camp de Grande-Synthe, qui comptait fin mars quelque 1500 migrants, a été ravagé dans la nuit du lundi au mardi 11 avril par un incendie, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo ci-dessus.

Le préfet du Nord Michel Lalande a entrepris de se rendre sur les lieux de cet "important incendie", a indiqué une porte-parole de la préfecture. Sur les 300 chalets qui composaient le camp à son ouverture, seuls 70 étaient encore intacts après l'incendie.



Le camp de Grande-Synthe qui abritait des migrants principalement des Kurdes irakiens, a été réduit à un "amas de cendres" et ne pourra pas être reconstruit, a déclaré le préfet du Nord une fois sur place. Il était complètement désert ce mardi matin, après l'évacuation des derniers réfugiés. Ils seront relogés dans des hébergements d'urgence, a assuré le préfet, précisant que la ville de Grande-Synthe avait d'ores et déjà mis à disposition deux gymnases.

Le sinistre, extrêmement violent, s'est déclaré "en fin d'après-midi, vers 18h, selon Olivier Caremelle, directeur de cabinet du maire (EELV) Damien Carême. "Il a dû y avoir des mises à feu volontaires en plusieurs endroits différents, ce n'est pas possible autrement. Il semble que ce soit lié à des rixes, entre Irakiens et Afghans, c'est l'enquête qui le dira."

De source policière, une première bagarre entre 200 migrants aurait éclaté vers 18h45, entraînant une première intervention des CRS. Selon le préfet du Nord, Michel Lalande, qui s'est rendu sur place dans la soirée, la rixe a opposé Afghans et Kurdes. L'affrontement se serait ensuite arrêté, avant de reprendre à 21h30, impliquant cette fois 600 migrants.

Selon le Centre opérationnel d'incendie et de secours (Codis) du Nord, l'incendie a fait une dizaine...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages