Le camp de Grande-Synthe ne sera pas reconstruit

France 3

"Le message a été clair et ferme, il n'y aura pas d'autre campement humanitaire, ni ici ni ailleurs", explique Simond Colaone depuis le site du

camp de Grande-Synthe, dévasté lundi 10 avril par un incendie consécutif à une rixe entre des réfugiés afghans et kurdes d'Irak. "La volonté est de trouver des solutions durables pour les migrants" ajoute-t-il.

Vers des solutions durables pour les migrants

"Les deux ministres en visite ont expliqué ce qu'allaient devenir les 1 400 migrants qui vivaient ici à Grande-Synthe, alors que 500 d'entre eux sont accueillis dans des gymnases qui vont être libérés rapidement et dont les occupants vont être renvoyés vers des places d'hébergement d'urgence ou des centres d'accueil et d'orientation, tout comme le millier de migrants qui erre encore dans la nature", poursuit notre journaliste.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Grande-Synthe : une mise en garde contre les incendies dès 2016
Moscou : visite sous tension du secrétaire d'État américain, Rex Tillerson
Europe : retour à la case départ pour des milliers de migrants afghans
Quatre questions sur le camp de migrants de Grande-Synthe et son avenir
Syrie : pour François Hollande, Bachar Al-Assad "porte désormais l'étiquette de massacreur chimique"

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages