Camille Lecointre : "Avec Aloïse Retornaz, nous n’avons pas hésité à nous associer"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Camille Lecointre et Aloïse Retornaz représenteront la France en voile - en dériveur double 470 - aux Jeux Olympiques de Tokyo. Les deux athlètes se sont envolées dimanche 11 juillet pour le Japon. Portrait. 

L’une, Camille Lecointre, totalise trois préparations olympiques et une médaille de bronze à Rio, en 2016. L’autre, Aloïse Retornaz, s’impatiente de découvrir l’effervescence des premiers Jeux à Tokyo. Elles, forment un duo de charme et de choc dans la voile olympique. Le tandem, associé en dériveur 470, a été sacré « Marin de l’année 2019 ». Une première pour un duo 100% féminin. Leur équipage s’est formé sur le tard, début 2018, pourtant les deux athlètes se connaissant depuis longtemps. Camille de presque dix ans son aîné, encadrait Aloïse lors de ses premiers virements de bords en Optimist. Leur chemin se croise à nouveau quelques années plus tard, au Pôle de Brest, où Aloïse s’entraîne en tant qu’espoir.

«Nous n’avons pas hésité à nous associer, déclare Camille. Elle était la meilleure équipière que je pouvais trouver. Nous avions envie toutes les deux de nous lancer dans un projet Olympique avec des ambitions fortes.» Les jeunes femmes font, pour l’heure, figure de favorites. Pour être au top, elles naviguent en moyenne 180 jours, soit la moitié de l’année. Sur l’eau, Camille et Aloïse sont complémentaires. «Dès le début, nous avons travaillé sur une répartition des rôles en utilisant les qualités de chacune, analysent-elles. Nous faisons des choix en fonction de ce que nous aimons faire.» Sur les bords de près, c’est-à-dire lorsque le bateau remonte au plus près du vent, Aloïse s’occupe de tout ce qui est tactique et stratégique. Camille quant à elle, gère la technique et la vitesse du dériveur. Cela s’inverse quand les vents viennent de l’arrière.

Les doubles championnes d’Europe, toutes deux installées en rade de Brest, à la pointe de la Bretagne, mènent de front leur carrière professionnelle et leur vie de(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles